Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Services publics: plus puissants contre la pauvreté que les impôts?
18 février 2017

Services publics: plus puissants contre la pauvreté que les impôts?

Ces jours-ci, la facture en impôts prélevés sur les revenus des Québécois peut paraître salée pour bien des ménages, Or, une étude vient de démontrer qu'une large part des familles de la classe moyenne touchent davantage de bénéfices de la part de l’État que ce qu’elles versent en impôts, taxes et autres cotisations.

C'est ce que révèlent Antoine Genest-Grégoire et Luc Godbout dans une nouvelle étude de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke, intitulée Portrait des impôts payés et des services publics reçus par les ménages québécois.

«L’impôt n’existe pas dans le vide. Il sert à financer des services. On voulait montrer la contrepartie», explique Antoine Genest-Grégoire à la journaliste de La Presse Stéphanie Grammond.

Consulter la chronique de Stéphanie Grammond

Consulter l'étude d'Antoine Genest-Grégoire et Luc Godbout