Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Parents en contexte de défavorisation : une réalité plus difficile
8 septembre 2017

Parents en contexte de défavorisation : une réalité plus difficile

Les parents vivant en contexte de défavorisation sont moins nombreux à pouvoir compter sur le soutien de leur entourage, selon une synthèse produite par Avenir d’enfants. Ils rencontrent également davantage d’obstacles les empêchant d’utiliser les services offerts aux familles.

Ces conclusions ont été tirées à partir des données de l’Enquête québécoise sur l’expérience des parents d’enfants de 0 à 5 ans qui a été réalisée par l’Institut de la statistique auprès de 14 900 parents. Dans le cadre de l’analyse, un parent était considéré comme vivant en contexte de défavorisation s’il appartenait à un ménage à faible revenu ou s’il jugeait que ses revenus étaient insuffisants pour répondre aux besoins de base de sa famille.

Difficulté à obtenir de l’information et des services

L’enquête révèle que les parents vivant en contexte de défavorisation sont :

  • plus nombreux à avoir un besoin élevé d’information,
  • plus nombreux à ne pas savoir où trouver cette information,
  • plus nombreux à consulter souvent des professionnels, des intervenants ou des lignes d’aide téléphonique pour répondre à leurs questions.

Les parents en contexte de défavorisation sont toutefois plus susceptibles de :

  • ne pas avoir de médecin de famille pour leurs enfants,
  • ne pas avoir suivi de cours prénataux,
  • ne pas avoir utilisé de services de soutien à l’allaitement.

La proportion de parents en contexte de défavorisation qui ne connaissent pas les services pour les familles à proximité de chez eux est aussi plus élevée que chez les autres parents.

Par ailleurs, selon Avenir d’enfants, les parents en contexte de défavorisation rencontrent surtout les obstacles suivants dans l’utilisation des services offerts aux familles :

  • coût des activités et des services,
  • distance à parcourir,
  • manque d’information sur les services,
  • peu d’activités pour les jeunes enfants,
  • difficulté à faire garder leurs enfants.

Faible niveau de satisfaction parentale

Les parents vivant en contexte de défavorisation ont un niveau de satisfaction parentale plus faible que les autres parents. En effet, les parents qui croient que leurs revenus sont insuffisants vivent souvent du stress et s’imposent beaucoup de pression concernant l’éducation de leurs enfants. En proportion, ils sont plus nombreux à se sentir moins efficaces comme parent. Ils sont d’ailleurs moins susceptibles de jouer quotidiennement avec leurs enfants et plus à risque de perdre patience lorsque leurs enfants ont besoin d’attention.

Consulter la synthèse d'Avenir d’enfants