Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	Les politiques publiques conçues pour limiter la consommation de boissons gazeuses: efficaces ou non?
27 août 2017

Les politiques publiques conçues pour limiter la consommation de boissons gazeuses: efficaces ou non?

Une étude de l’Université de Leeds, menée sur 16 500 participants divisés par groupe d’âge, permet de constater que les programmes mis en place ont une efficacité limitée.

En compilant les résultats de 40 études réalisées dans 15 pays, les chercheurs ont constaté que les mesures visant à réduire la consommation de boissons sucrées sont plus efficaces lorsqu’elles s’adressent aux enfants. En effet, les enfants visés par ces politiques ont réduit leur consommation de 30% (versus 11% pour les adolescents et une proportion peu significative chez les adultes).  

Les interventions en milieu familial seraient aussi plus efficaces pour modifier les comportements que les programmes de prévention intégrés en milieu scolaire ayant pour mission d’informer les enfants au sujet de la quantité de sucre contenue dans les boissons ou qui les incitent à boire plus d’eau. En effet, les enfants modifieraient davantage leur comportement lorsqu’ils peuvent observer l’adoption de saines habitudes de vie chez une personne qu’ils considèrent comme un modèle, tel un parent.

Selon l’étude, les mesures portant uniquement sur la modification du comportement ne peuvent fonctionner seules; elles doivent avoir aussi un impact sur l’environnement dans lequel les enfants évoluent. Par exemple, il faudrait que les boissons sucrées soient moins attrayantes pour les consommateurs et que la pub soit plus sévèrement encadrée. Finalement, il est suggéré que l’eau potable soit plus facilement accessible, particulièrement dans les écoles.

Consulter l'étude