Observatoire des tout-petits

Afficher le menu
ENEnglish
	24 acteurs de la société lancent un appel à tous pour prévenir la maltraitance envers les tout-petits
11 juin 2017

24 acteurs de la société lancent un appel à tous pour prévenir la maltraitance envers les tout-petits

Dans la foulée de la sortie de notre dossier consacré à la maltraitance des tout-petits, 24 acteurs de tous les secteurs de la société ont décidé de lancer un appel pour que tous se mobilisent pour prévenir la maltraitance! En voici un extrait :

« Ensemble, agissons pour assurer le bien-être des tout-petits et permettre à chacun d’eux de rêver, de réaliser son plein potentiel et de dessiner le monde de demain. »

Cette lettre ouverte, signée par des représentants du milieu des affaires, de la petite enfance, de l'éducation, de la santé ainsi que du monde communautaire et municipal, a été publiée dans la Presse + (visible dans le bandeau), le Soleil et le Huffington Post.

Outre cette prise de parole, ce dossier a profondément touché les Québécois, comme en témoignent les nombreuses retombées dans la plupart des médias du Québec et les milliers d'abonnés qui en ont relayé le contenu sur les médias sociaux. La bonne nouvelle, c'est qu'il a aussi éveillé un véritable dialogue autour des actions collectives qu'il nous faut entreprendre pour prévenir la maltraitance et mieux soutenir les familles, bien avant que les DPJ n'aient à intervenir.

Politiciens, chroniqueurs, professionnels de la santé, universitaires. blogueurs ont donc pris la parole de différentes façons. En voici quelques-unes :

  • Camil Bouchard, professeur-chercheur et analyste social, plaide, dans une capsule vidéo, pour une une politique nationale de prévention contre les mauvais traitements envers les tout-petits :

  • Les Jeunes médecins pour la santé publique ont conçu une animation pour participer au dialogue sur les pistes de solutions collectives qu'il nous faut prioriser pour prévenir la maltraitance. La voici :

 

  • Michelle Dionne, DPJ de Montréal, en entrevue avec Isabelle Richer à ICI RDI, a insisté sur le fait que derrière un geste de maltraitance se cache d'abord et avant tout une situation de détresse.
  • Fannie Dagenais, de l’Observatoire des tout-petits, lors d'une entrevue à Salut-Bonjour, en compagnie de Marie Rhéaume, qui a souligné le problème d'accès aux services pour les parents.
  • Fannie Dagenais, lors d'une entrevue à l'émission 24|60, était accompagnée de Nicolas Zorn, de l'Institut du Nouveau Monde, qui rappelle qu'investir davantage en services publics peut avoir un impact significatif sur les inéquités sociales et la maltraitance.